Podcast

Podcast 41-Anticiper pour ne plus stresser

Ce que je vous propose aujourd’hui “Anticiper pour ne plus stresser” est mon mode de fonctionnement qui peut convenir à beaucoup de personnes mais ça ne convient pas à tout le monde… d’autres personnes aiment faire les choses au dernier moment et c’est OK.

J’aimerais ici vous parler des avantages que je trouve à anticiper les choses pour vous proposer une possibilité à tester si vous vous sentez débordée.

La sensation d’être débordée n’est pas des plus agréables (elle entraîne du stress, de l’énervement, de l’irritabilité, de l’angoisse, des problèmes de sommeil voir d’insomnie). Alors pour éviter cela, il y a de multiples solutions dont celle que je vous propose dans ce podcast d’aujourd”hui.

Anticiper c’est faire quelque chose avant le moment prévu ou fixé.

Quand je dis “anticiper”…je parle de faire les choses vraiment en avance. Pour moi l’anticipation est un moyen d’être bien organisée et de me décharger mentalement car les choses sont programmées, notées. Je sais quand je dois les faire et je sais que j’ai le temps de les faire même s’il y a des imprévus.

Nous allons voir:

  1. quel est l’intérêt de se projeter
  2. comment mettre des actions en place pour réaliser des choses
  3. savoir ce que l’on doit faire permet d’anticiper
  4. Anticiper permet de ne plus stresser
  5. Ne pas stresser = libérer son mental

Je vais prendre un exemple concret avec la préparation de ce podcast. Réaliser un podcast comporte grosso modo deux grosses étapes : l’écriture et l’enregistrement.

J’anticipe mes podcasts deux mois en avance.

Intérêt de se projeter

Se projeter a pour moi plein d’intérêts et je m’auto-discipline pour préparer mes podcasts régulièrement, j’écris donc 1 podcast par semaine et j’en enregistre 3 ou 4 en même temps 1 fois par mois. 

Je planifie ces actions dans mon bullet journal pour ne pas oublier, je les incrémente dans une routine mensuelle et hebdomadaire et cela devient une habitude !!

Mettre des actions en place pour réaliser des choses

Je mets en place des actions  pour réaliser des choses

Je n’ai donc plus à me poser la question de quand je dois réaliser ces actions ou même si j’aurais le temps de les réaliser. C’est prévu dans mon programme que je n’ai “plus qu’à” suivre.

Je prévois donc:

– le moment de  l’écriture (1 fois dans la semaine). Le jour n’est pas toujours fixé et dépend de mes autres activités. Je sais que j’ai besoin d’une heure de tranquillité pour le faire. Les idées viennent par contre un peu à n’importe quel moment de “flow” (sous la douche, en conduisant… et je les note donc au fur et à mesure que cela me vient). Je sais donc déjà à peu près sur quoi je vais travailler dès que je m’installe à réaliser cette tâche. Je n’ai donc jamais le syndrome de la page blanche…

-le moment de l’enregistrement (1 fois dans le mois pour 3 ou 4 épisodes).Pour ça il faut que je prévois une demi-journée sans interruption, c’est donc bien une période que je réserve dans mon planning, c’est un créneau de pris (que je décale que s’il y a vraiment une bonne raison). Cela se fait aussi sans stress car si ça ne fonctionne pas comme je veux, j’ai encore un mois ou un mois et demi derrière pour le refaire.

-le moment où je mets le texte et les images sur mon blog (1 fois par mois) est aussi plutôt zen.

-la communication sur Facebook et Instagram est programmé pour tous les vendredis. Ce jour est fixe et c’est une manipulation qui demande peu de temps, je l’anticipe parfois un peu la veille même comme je n’ai que “ça” à faire, ce n’est pas un souci.

Connaître ce qu’on doit faire permet d’anticiper

Connaître ce qu’on doit faire permet d’anticiper, ça me permet aussi de trouver de nouvelles idées et ça laisse de la place à de nouveaux projets sans m’encombrer l’esprit. Je vois beaucoup d’avantages à anticiper. Cela me permet aussi de moduler en fonction de mon pic d’énergie, en fonction de mon cycle féminin. Si je sens que je suis trop fatiguée, je m’autorise à me reposer. Si je suis en pleine forme, je peux en écrire un ou deux de plus. Bref c’est une programmation modulable !!

Anticiper permet de ne plus stresser

Le fait d’anticiper permet de ne plus me soucier de mes podcasts puisque cela roule. Je peux donc me concentrer sur d’autres choses. Je pratique cette anticipation sur beaucoup d’autres actions et finalement cela me laisse beaucoup de place pour de la créativité et pour des actions un peu plus slow.

J’ai 2 mois d’avance pour le podcast donc même si j’ai du retard sur mon avance…j’ai toujours un coup d’avance !

Je n’ai pas non plus l’impression que cela me retire du plaisir. Le fait de programmer peut rebuter certaines personnes car cela semble être imposé comme des règles strictes. Pour moi c’est plutôt optimiser son temps, préserver son stress pour laisser une grande plage de liberté derrière. C’est comme la sensation de maîtriser son temps et en gagner finalement pour laisser libre-cours à d’autres choses. Les actions doivent être faites dans tous les cas alors autant savoir quand et comment…

Ne pas stresser = libérer son mental

Cela permet de ne pas être stressée et donc de libérer son mental !

Si votre objectif principal est de vous libérer de la charge mentale, c’est à dire de ne plus avoir de pensées parasites qui vous préoccupent sans arrêt. 

Vous pouvez planifier ça aussi:
  1. fixez alors une date de décharge mentale (en vous projetant)
  2. mettez des actions en place: bullet journal, routine matinale… planifiez ces actions dans le mois, les semaines et les jours à venir
  3. Vous ne vous poserez alors plus la question de quand faire ces actions  
  4. Vous vous sentirez alors plus sereine

Le mieux est de tester quelques unes de ces actions, de prendre l’habitude d’anticiper pour se faire une idée de ce que cela fait sur vous. Pensez aussi à noter vos ressentis régulièrement pour pouvoir voir l’évolution au fil des jours et des semaines.

Ce modèle fonctionne pour tout ce que vous voulez améliorer.

 Et plus vous pratiquerez, plus vous verrez que c’est efficace.

Le plus difficile est de se lancer…alors il ne vous reste plus qu’à anticiper votre premier pas, les enchaîner un peu et le reste viendra tout seul.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *